Road Trip | Les immanquables du Cotentin • Chapitre II

Comme promis, je livre ici tous mes conseils pour vous rendre dans la région du Cotentin et y partage toutes les bonnes adresses des alentours. Pour rappel, je ne suis pas de la région mais j’ai eu l’occasion de voyager le long des côtes normandes à deux reprises et en tant que curieuse assoiffée, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre note des lieux incontournables qui ont croisé ma route. Bien évidemment, la liste n’est pas exhaustive et si vous connaissez d’autres lieux immanquables dans la région, n’hésitez pas à m’en notifier par commentaire. Je serai ravie de découvrir de nouveaux endroits pour vous en faire part ensuite ! Enfin, retrouvez d’autres lieux à visiter dans mon précédent article, le Chapitre I.

| PAUSE GOURMANDE

La Maison du Biscuit à Sortosville-en-Beaumont (50) | Ouvert tous les jours : 8h30 – 19h00

Un après-midi pluvieux et nous voilà en route pour la Maison du Biscuit. Nous aurions dû nous en douter mais la foule était au rendez-vous. Pourtant cela ne m’a pas empêché de tomber sous le charme de ce lieu atypique. La Maison du Biscuit est une fabrique artisanale familiale de biscuits qui vend aussi des produits locaux en tous genres. Rien de bien surprenant me direz-vous, mais rentrez dans la boutique et faites un saut en arrière avec ce décor vintage qui fait le succès de la Maison du Biscuit. C’est le lieu idéal pour un boire un thé ou un café et faire une petite pause gourmande en cours de route.

MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (1)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (2)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (3)

La Maison Gosselin à Saint-Vaast-la-Hougue (50)| Du mardi au dimanche matin (sauf période estivale) : 9h00 – 12h30, 14h30 – 19h00 (9h00 – 12h30, 15h00 – 19h30 le samedi) 

Un peu comme la Maison du Biscuit, j’ai adoré l’ambiance qui se dégage de cette petite épicerie familiale. Dans les rayons se trouve une multitude d’objets de décoration vintage, des produits locaux et des cadeaux souvenirs. Au cœur de Saint-Vaast-la-Hougue, la boutique, unique en son genre, se démarque clairement des autres boutiques aux alentours.

MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (4)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (5)

Le Panoramique à la Pernelle (50) | Du mardi au dimanche : 12h00 – 13h30, 19h00 – 20h30 (horaires limites d’arrivée)

Ce restaurant plutôt haut-de-gamme offre un cadre majestueux sur toute la côte du Val de Saire et nous laisse apercevoir quelques îles au loin. Testé deux fois : un accueil chaleureux, une vue à couper le souffle et des menus de qualité. Bref, tous les ingrédients qu’il faut ! Fun fact : un arc-en-ciel a fait son apparition la première fois que j’y ai mangé, je peux vous dire qu’on a pris plein la vue !

Le Goéland 1951 sur la pointe de Jonville à Réville (50)

Trop dommage que je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester. J’ai découvert le lieu sur des blogs, comme vous peut-être qui allez découvrir de bonnes adresses par ici. Construit dans un ancien bunker, les propriétaires en ont fait un restaurant plutôt branché et décalé avec une vue imprenable sur la mer et l’Île Tatihou. On y mange local, on y boit un verre, on y écoute de la musique, on profite… moi j’ai bien envie de tester.

L’Auberge des Grottes au Nez de Jobourg (50)

Si vous vous rappelez du Nez de Jobourg dont je vous ai parlé dans le Chapitre I, et bien sachez qu’il y a un restaurant tout en haut des falaises qui est aussi un incontournable si vous souhaitez mêler gourmandise et vue à couper le souffle (pas trop non plus, sinon ça risque d’être compliqué de manger !). Je ne l’ai pas encore testé mais un conseil : il vaut mieux réserver avant d’y aller, et surtout le soir où les couchers de soleil sont sublimes.

MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (7).jpg

| PAUSE CULTURELLE

Le Museum Emmanuel Liais et son parc botanique à Cherbourg (50) | Du 1er octobre au 31 mai, fermé le lundi : 10h00 – 12h30, 14h00 – 18h00 (13h00 – 18h00 le week-end), du 16 octobre au 31 janvier : fermeture à 17h

S’il y a un musée qu’il ne faut pas manquer dans la région c’est celui-ci ! Ce musée a été une véritable découverte lors de mon premier passage en Normandie. Alors que nous nous baladions dans Cherbourg, nous sommes tombés sur ce parc qui cache un musée d’histoire naturelle. Passionnée par les sciences naturelles, voilà qui a fait une heureuse ! Le musée présente en grande partie les curiosités du collectionneur François-Henri Duchevreuil (1751-1830) rachetées par le maire de Cherbourg au XIXème siècle pour en faire le premier musée de la ville. Dès lors, la collection s’est agrandit et réunit des vestiges de chaque continent. Le musée est d’ailleurs agencé de la sorte : le rez-de-chaussée dédié à l’histoire naturelle (animaux naturalisés, fossiles, minéraux, insectes…) puis le premier étage consacré au travail de l’Homme, donc avec un côté beaucoup plus archéologique et anthropologique, avec une salle pour chaque continent. En bref, gros coup de cœur pour ma part ! Et peut-être que j’en ferai tout un article, tiens.

Il est aussi tout agréable de se balader au dans le parc botanique, notamment au printemps lorsque les fleurs font leur apparition. Le jardin possède une très jolie serre mais avec un entretien plutôt moyen ce que je trouve dommage car la richesse des plantes est notable.

MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (19)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (17)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (16)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (13)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (6)

La Cité de la Mer à Cherbourg (50)| Du 1er octobre au 31 décembre, fermé le lundi : 10h00 – 18h00, du 1er au 30 septembre : 9h30 – 18h00, du 1er juillet au 31 août : 9h30 – 19h00

Toujours à Cherbourg avec la Cité de la Mer, le musée le plus fréquenté du coin. La visite commence avec la Grande Galerie où l’on y retrouve les sous-marins qui ont changé l’Histoire. S’en suit le musée maritime qui porte un regard sur la relation entre l’Homme et la nature notamment d’un point de vue mythologique que j’ai beaucoup aimé. Les aquariums raviront tant les petits que les grands qui pourront s’aventurer au milieu des espèces aquatiques. La Cité de la Mer réserve bien d’autres surprises comme la visite d’un célèbre sous-marin, des expositions et des animations de réalité virtuelle.

MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (20).jpg

Le Château des Ravalet et son parc botanique à Tourlaville (50)

Auparavant un manoir, ce château de la Renaissance appartenait à la famille des Ravalet rendue célèbre par les amours incestueuses de Julien et Marguerite. L’histoire de ce monument a été marquée par des meurtres avant de devenir une ferme pour enfin être restauré au XIXème siècle. C’est alors que le patrimoine se voit être entouré par un parc botanique et une grande serre à rotonde. Seulement 4 pièces du château sont visitables aujourd’hui, à savoir que celui-ci n’est ouvert qu’à certaines occasions. Par chance, une exposition avait lieu dans à l’intérieur lorsque j’y suis allée et j’ai donc pu découvrir l’intérieur qui n’est pas aussi impressionnant que l’extérieur. Le parc se prête beaucoup plus aux balades, aménagé en grande partie « à l’anglaise », orné de plantes exotiques, de jolies fleurs et de magnifiques points d’eau. Ce monument classé historique vaut le coup d’œil et j’en garde un bon souvenir ! Chaque château cache des histoires et des anecdotes… on se demande qui y a vécu et quel était leur quotidien, fascinant.

MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (23)MuseumTrotter_roadtrip_cotentin_chapitre2 (8)

Le jardin botanique du manoir de Vauville (50)

Encore un jardin botanique… mais celui-ci je n’ai pas encore trouvé le temps pour y aller ! Apparemment, le jardin de Vauville est tellement grand qu’on pourrait y passer la journée. Le jardin renferme divers espaces naturels, une boutique et un salon de thé. J’aimerai vous en dire plus mais vous trouverez beaucoup plus d’informations sur leur site Internet. En tout cas, il faut vraiment que j’y aille !

| LA BOÎTE À CONSEILS

Quelle période ?

En réalité, il y a la possibilité de partir à toute période de l’année. En ce qui me concerne, je suis partie au mois de mai puis au mois d’août. Peut-être que l’hiver serait la période la moins appropriée pour ses températures très fraîches. Au printemps, comme en été, pensez à vous munir d’un coupe-vent car le vent lui, est présent à toutes les saisons. Ou alors craquez pour un ciré jaune comme moi, touriste assidue !

Dans votre valise : un coupe-vent, des chaussures de marche, un pull au cas où et de la crème solaire !

Je ne saurai vous dire laquelle des saisons j’ai préféré, honnêtement. Au printemps, j’ai aimé les paysages, ornés de genêt fleuris mais le vent n’était pas toujours le bienvenue ! En août, moins de fleurs mais c’est la saison idéale pour manger en terrasse et profiter des foires. Ah, et non il ne pleut pas toujours en Normandie, je vous l’assure ceci n’est qu’une légende. Le temps en bord de mer change très vite cependant.

Pour combien de temps ?

En partance de Paris, sachez que cela prendra environ 3 à 5 heures de route pour vous rendre dans la région du Cotentin en voiture. Avec mon emploi du temps d’étudiante, je n’ai pu que partir de courtes semaines jusqu’à aujourd’hui et c’est très faisable. En 5 ou 6 jours, avec une bonne organisation, on peut voir et faire beaucoup de choses.

Quel itinéraire ?

Comme nous, vous pouvez suivre la Route des Caps en partant d’Utah Beach jusqu’au Cap de Carteret. Mais il n’y a pas d’itinéraire type ! Pour nous organiser, nous nous sommes renseignés sur des blogs et en lisant des guides. Les sites de Manche Tourisme et de l’Office de Tourisme de Cherbourg nous ont aussi été bien utiles (entre autres).

Quel budget ?

Question budget, il n’est pas nécessaire du tout de dépenser des masses pour découvrir le littoral normand. Et pour preuve, avec un salaire d’étudiante en apprentissage de mon côté, j’ai très bien pu me débrouiller. Il n’est pas nécessaire d’aller au bout du monde pour changer d’air et aller en bord de mer. En tout cas en France, nous avons la chance d’avoir de nombreux paysages de dingue !

museumtrotter-itineraire

MuseumTrotter_google+_shareMuseumTrotter_twitter_shareMuseumTrotter_facebook_share